LOURDES CANCER ESPERANCE

Qui sommes-nous ?
Depuis 1985, Lourdes Cancer Espérance s'adresse aux personnes concernées par la maladie, à travers leur histoire personnelle ou celle d'un proche. Basée à Lourdes, l'association est représentée en France, dans les DOM-TOM, en Belgique, au Luxembourg et à Monaco. Les bénévoles des 75 délégations oeuvrent pour rompre l'isolement des malades et de leurs familles. Le temps fort de l'association est le rassemblement annuel de septembre à Lourdes. Un pèlerinage que les enfants peuvent suivre à leur rythme, dans un groupe spécifique. Régie par la loi 1901, l'association est reconnue d'intérêt général.

Quelle est notre histoire ?
IL y a plus de vingt ans, Jean-Claude Bruel a été touché par un cancer. Lors de son séjour à l'hôpital, il a regretté de ne pas avoir pu échanger sur la foi. Avec l'aide de ses amis de l'Hospitalité Notre-Dame et de la Croix-Rouge locale, il a jeté les fondations de l'association. En septembre 1986, le premier pèlerinage a rassemblé 350 personnes ; l'association compte aujourd'hui 7.000 adhérents.

Comment agissons-nous ?
Les journées d'amitié, les contacts téléphoniques, les visites en milieu hospitalier, les courriers... sont autant de gestes qui permettent de construire cette « grande famille » de LCE. Tout au long de l'année, la fraternité et la foi aident à cultiver l'espérance. Une revue trimestrielle permet de rendre compte de la vie de l'association, et plusieurs délégations ont leur propre bulletin de liaison.

Pourquoi parle-t-on du pèlerinage du sourire ?
A Lourdes, les pèlerins sont entourés par de nombreux bénévoles (médecins, hospitaliers, infirmières, secouristes de la Croix-Rouge...). Ils vivent des moments d'échange, notamment lors des cérémonies, pendant les carrefours où ils confrontent leurs témoignages et diverses rencontres aux Sanctuaires. Ils sont nombreux à participer au sacrement des malades, un temps très fort. Un pèlerin témoigne : « Nous sommes venus puiser une force dans la cité mariale, et nous allons repartir avec l'Espérance. Cette force est pour nous, mais nous avons envie d'en faire profiter les autres. » Des personnes peuvent être accueillies à Lourdes par l'association, et participer à un pèlerinage sans attendre septembre.

Comment la solidarité se manifeste-t-elle ?
Tout au long de l'année, l'association apporte une aide matérielle spécifique aux personnes en difficulté. De la même manière, tout est mis en oeuvre pour répondre aux demandes des pèlerins, et les frais de transport et d'hébergement peuvent être pris en charge par l'association afin d'aider les personnes dans le besoin. Comme le souligne un prêtre, « LCE est un soleil dans la vie des malades ».

 

 

24 HEURES DE BONHEUR

Croyez vous au hasard ou à la Providence Divine ?
Moi je crois en l'Amour de Dieu, Dieu qui prend soin de ses enfants...

C'est par le service Resopad 43, que nous avons été mis en contact avec Maryse et son mari Yves. Le plus cher désir de Maryse, atteinte d'un cancer en phase terminal, était d'aller à Lourdes, qu'elle ne connaissait pas. Elle s'en était confiée à l'infirmière de Resopad 43, qui venait la voir régulièrement. Cette dernière ne savait pas trop à qui s'adresser pour pouvoir exaucer le voeux de Maryse. Elle rechercha donc sur internet, tapant deux mots Lourdes et cancer et trouva le site de LOURDES CANCER ESPERANCE. Cliquant sur le département de la Haute Loire, elle vit s'afficher la photo et le nom de la déléguée : Ninou Perbet d'Araules

Hasard ou Providence.???....

Elle habitait la même commune et connaissait Ninou !...Le contact établi, les choses allèrent très vite. A Lourdes, Madame Christiane de Looz, se chargea de réserver des places à l'accueil Notre Dame, de prendre rendez vous avec un prêtre, de prévoir le passage aux piscines....Au Puy, RESOPAD se charge de trouver une ambulance ....Les prix demander semble devenir un obstacle...Devrons nous renoncer à exaucer le voeux de Maryse ???

Hasard ou Providence.???

Monsieur Eyraud Michel, ambulancier de Landos , doit justement descendre en Espagne chercher une nouvelle ambulance, le 16 Août. Le prix qu'il nous propose renverse cet obstacle à notre projet.

Hasard ou Providence.???

C'est donc accompagnée de son mari et de Monsieur et Madame Eyraud que Maryse pris la route le lendemain du 15 Août. Avec Ninou, nous étions partie plus tôt, afin d'arriver avant eux. Christiane était déjà là, et nous étions présente toute les trois pour les accueillir à leur arrivée. Le voyage s'était bien passé et Maryse était toute à la joie d'être enfin à Lourdes. Après le repas et une petite sieste bien méritée, nous voilà parti pour les piscines. Nous y étions attendu, Christiane ayant pris contact avec la responsable, ainsi Maryse n'a pas eu la fatigue d'une longue attente. Elle fut, comme tout ceux qui y vont pour la première fois, très surprise par le froid, et ne vit pas très bien cette première expérience. Le passage à la grotte lui redonne le sourire. Visite de la basilique du Rosaire… émerveillement devant les mosaïques...Il est l'heure de la procession du St Sacrement. Nous irons prendre place à la basilique souterraine. L'émotion est palpable lors de la bénédiction des malades.... La journée s'arrête là pour Maryse, elle prendra son repas dans sa chambre avec son mari.... Le lendemain, en se réveillant, Maryse nous fait part de son désir de retourner aux piscines. Cela ne nous paraît guère possible, portant encore une fois....

Hasard ou Providence.???

Avec son mari, elle va attendre pour voir si elle peut passer. Ninou et moi allons à la messe à la basilique du Rosaire. Nous y rejoignions Christiane. Puis nous les retrouvons vers la grotte. Maryse est déçue, trop de monde, pas possible de retourner aux piscines. Christiane, toujours très dynamique, prend les choses en mains. Et grâce à son intervention, Maryse réalise son souhait. Elle vit ce moment beaucoup mieux que la veille, s'attendant au froid de l'eau, elle peut se plonger et prier avec les « piscinières »… Elle ressort transfigurée par la joie qui l'habite. Elle repartira en début d'après midi. Monsieur et Madame Eyraud viennent les chercher en remontant d'Espagne. Maryse inaugure leur nouvelle ambulance. Nous sommes tous très émus, nous avons vécu ensemble des moments très forts d'émotions, d'amitié...

Le retour c'est bien passé pour eux. La maladie est toujours là et continue ses ravages dans son corps souffrant, mais l'Espérance s'est réveillée et Maryse rêve de son prochain pèlerinage à Lourdes. Pour rendre grâce.... Nous remercions de tout coeur les membres de Resopad 43, Monsieur et Madame Eyraud, le responsable et le membres de l'Accueil Notre Dame, la responsable des piscines et les piscinières et nos amis de LOURDES CANCER ESPERANCE : Christiane de Looz qui a tout organisé sur place et Jacques Barzu pour la prise en charge financière.

Merci à vous, que la Providence Divine a mise sur notre route et qui avez permis à Maryse de vivre ces 24 Heures de Bonheur. Que notre Seigneur et Maman Marie vous bénissent.
Gisèle Sauvade

 

 

Accueil